Mercredi 7 décembre 2016, à 11h, c’était observation de terrain pour le projet de petit jardin urbain à Rennes.

plan-gaston-tardif

Malgré la journée bien ensoleillée, ce qui frappe ici c’est le manque de lumière directe. En effet, le jardin est entouré d’un mur, en schiste et béton, de 2,50 m et un immeuble en face cache le soleil à cette heure de la journée.
Le mur est envahi par du lierre grimpant, qui offre gîte et couverts aux oiseaux et aux insectes.

IMGP7179.JPG

Le jardin n’est pas vraiment entretenu, ni cultivé depuis de nombreuses années. Il sert également de lieu de stockage pour pas mal de petits bric à brac (table, sommier, cagettes, palettes…).
Il y a deux allées, l’une qui mène à l’entrée principale, l’autre qui mène à la porte extérieure de la cuisine. La deuxième n’est plus utilisée depuis longtemps.

D’anciens massifs hébergent quelques plantes ornementales et quelques arbres (Oranger du mexique, Hortensia, Buis, Hypéricum, Aucuba, Rosier…).
Une glycine et un kiwi courent sur le mur de la maison.
Le massif où il y a les quelques arbres (feuillus) a une bonne litière de feuilles mortes et une bonne couche d’humus. C’est dû au fait que les feuilles ne sont jamais ramassées.
Le terre plein central est composé de terre de remblaie.
Il y a un beau tapis de mélisse qui recouvre en partie l’accès qui mène à la cuisine.
Deux cabanes de jardin, sont envahies par le lierre et sont laissées à l’abandon.
Deux gros tas de bois se trouvent sur la gauche du jardin, et font de bons abris à faune.

IMGP6634.JPG

Les idées qui se dessinent pour ce lieu sont :
– Mise en place d’un potager pour l’autonomie alimentaire de la famille, en culture multi-étagée, polyculture et micro-intensive.
– Créer une mini forêt comestible là où il y a les arbres.
– Réhabiliter l’accès extérieur à la cuisine et créer des bacs de cultures aromatiques, condimentaires et tisanières au plus près.
– Réhabiliter les cabanes de jardin, pour y créer un lieu de stockage.
– Revoir la circulation, recréer les allées.
– Créer une mini terrasse gourmande, avec lieu de détente et palissage de petits fruitiers, fleurs comestibles…
– Concevoir un petit poulailler.

Prochaine observation, en Février.

 

La vidéo explicative ici :

Et voici les photos de l’observation :