Mercredi 8 mars à 10h, a eu lieu une nouvelle observation de terrain, sous un temps très nuageux et avec un petit vent d’ouest. La tempête des jours précédents n’a pas trop affecté les deux talus, à part un arbre côté est et quelques branches mortes. A contrario du reste de la propriété qui a perdu 7 de ses arbres.
Il n’y a pas beaucoup plus de végétation depuis la dernière visite, mis à part de la mélisse, des arums, du lamier pourpre, des pissenlits, de l’oseille, du gaillet gratteront qui commence à bien grandir, des salicaires qui fleurissent et des sureaux, ainsi que des chèvrefeuilles, qui commencent à former leurs feuilles. Les ronces ont également bien poussé.

Chèvrefeuille

L’endroit où il va y avoir la passerelle, qui reliera les deux talus, continue à être remblayée progressivement, avec de la terre et des gravats.
La partie du chemin creux qui est parfois en eau, commence à se remplir. On sent bien l’humidité quand on marche et aussi au visuel, quand on créer une ouverture dans la litière. Des glands commencent à germer et leurs germes percent la surface.

Gland qui germe.

Un rouge gorge m’a suivi tout le long de mon observation. J’ai pu apercevoir un geai des chênes, ainsi que des pinsons.
Les oiseaux étaient très actifs et chantaient beaucoup. J’ai pu entendre un Pic vert non loin des talus.
On peut parfois observer en bordure du paddock qui jouxte le talus est des buses et des chouettes la nuit.

Le manque de soleil, ne m’a pas permis de voir le potentiel exact de luminosité, même si on peut le deviner grâce aux ouvertures naturelles.
Je n’ai pas vu de champignons, peut-être à cause des températures encore un peu basses en ce début Mars.

Les chevaux, non loin du talus Est.

Pas de grande nouveauté lors de cette nouvelle observation, mais cela m’a permis de valider quelques idées que j’avais sur ce terrain, quelques points forts et points faibles, et de me familiariser avec le lieu.

Prochaine observation, en mai.

Voici les photos prises ce jour là :