Vendredi 11 novembre à 10h30, c’était encore observations de terrain. Cette fois ci pour le projet à Saint-Gonlay (Ille et Vilaine).
La matinée était très agréable, ensoleillée et avec peu de vent.

Hil du mou - plan.jpg

Le lieu se dessine en deux parties :
La première, un grand jardin en pelouse, où les propriétaires n’ont eu pour l’instant que le temps de faire une toute petite parcelle potagère.
En effet, arrivés depuis juillet 2014, ils sont encore entrain de rénover leur maison.
Le jardin borde un champs (traité), ainsi qu’un chemin communal, utilisé par les agriculteurs et leurs tracteurs, et n’a pas d’arbres, à part un vieux pommier et une haie bocagère très éclaircie, qui sépare le jardin du chemin.
Le sol semble assez tassé et en plus de la pelouse, il y a quelques plantes spontanées : du plantain, du pissenlit et du trèfle.
J’ai pu observer quelques champignons et de la mousse.

IMGP6512.JPG

La deuxième partie est un bois d’1,6 hectare, qui se trouve derrière le chemin communal.
Ce bois a été planté il y a une quinzaine d’année par les anciens propriétaires. Principalement pour avoir du bois de chauffage.
Une éclaircie doit se faire tous les 6 ans et ils sont en contrat avec la gestion des bois privés.
Le bois a été planté de façon linéaire et très serrée. Ce qui fait que les arbres ne grossissent pas beaucoup et font essentiellement du fût.
L’intérieur du bois est assez sombre, peu de rayons qui touchent le sol. A part en lisière et quelques éclaircies en son sein.
Il y fait assez bon, mais je pense que quand le vent est plus fort, il doit y avoir quand même des couloirs d’air, dus à la disposition des plantations.
Il y a un couvert permanent de lierre sur les 3 quarts de la parcelle et à cette époque une bonne litière de feuilles et de branches mortes.
La terre est belle, un bon humus forestier. Elle est légère et riche.
Il y a une bonne activité du mycélium et la faune des décomposeurs semble être également présente.
Le bois est entouré de champs, séparés par des haies bocagères très éclaircies.

IMGP6528.JPG

Un chemin fait tout le tour du bois, les propriétaires aiment s’y promener en famille avec leurs deux chiens.
J’y ai observé un peu de champignons, 2 ou 3 variétés. Mais à l’intérieur, je n’en ai vu aucun.
Ce chemin est entretenu une fois par an.
Sur le côté droit du bois, les propriétaires ont effectué une éclaircie, pour se faire du bois de chauffage. Il y a donc plus de lumière à cet endroit, mais également plus de ronces.
Ils laissent des branchages le long de la haie bocagère, pour recréer un talus naturel et abriter la faune.

IMGP6554.JPG

Les idées qui germent pour ce lieu :
Côté jardin : Créer un verger-potager, pour ramener de l’arbre et de la biodiversité.
Les propriétaires voulant des poules, mais ayant des chiens, je réfléchis aussi à un système de poulailler sur pilotis, avec peut-être parcours grillagé.

Côté bois : Créer un parcours de cueillette en lisière de bois, pour que les propriétaires puissent récolter des choses gourmandes tout le long de leur balade. Réfléchir à des plantes ou champignons dépolluants sur les haies bocagères qui bordent les champs traités.
Créer de la biodiversité, et casser le côté linéaire, à l’intérieur du bois en plantant des arbustes comestibles, des plantes grimpantes, mais également laisser des branchages, troncs et faire des aménagements pour la faune.
Peut-être créer une petite mare naturelle en lisière, pour plus de biodiversité et mettre en place une culture de champignons sur bûches.

Prochaine observation, en Janvier !

Visionnez la vidéo de l’observation ici :

Et voici les photos :