Le mercredi 17 mai, à 15h, j’étais de retour à Maure de Bretagne, pour le projet des talus forestiers.
Journée pluvieuse, avec de petites bruines, très peu de vent et ciel bien couvert.


Pas de grandes découvertes pour cette nouvelle observation.
J’ai juste pu observer que le tapis végétal avait triplé de taille en deux mois.
De nouveaux végétaux ont fait leur apparition, comme de la carotte sauvage, de la berce spondyle, du géranium herbe à robert, de la digitale pourpre, de la renoncule âcre, de la vesce, de la véronique filiforme.
Les sureaux commencent à être en fleurs, les arbres sont complètement vêtus de leurs feuilles, les houx femelles commencent à avoir leurs baies.
Le chemin creux qui commençait à être en eau au mois de mars est de nouveau à sec.
Côté champignons, pas de très grande activité, mais comme le tapis végétal est très dense, difficile de faire une observation poussée à ce niveau.
Les ronces et les orties ont bien pris le dessus, ce qui ne facilite pas mon déplacement sur les deux parcelles.
Le sol est bien frais, mais pas engorgé. C’est un bon sol forestier qui draine bien l’eau.
Au niveau sensitif, on retrouve vraiment l’ambiance d’une forêt par temps pluvieux, les pas qui s’enfoncent légèrement dans la litière, les odeurs, la luminosité particulière…

Prochaine observation en Juillet.

Voici les photos prises ce jour là :